SDE goes urban ? Team AuRa goes Territorial !

L’ÉCHELLE TERRITORIALE – COMMENT HABITER L’ANTHROPOCÈNE ?

L’humanité est entrée dans une nouvelle ère : L’Anthropocène.

« C’est un concept scientifique qui postule que la terre est entrée dans une nouvelle ère géologique, où l’activité humaine est devenue la force géophysique dominante. Au-delà du débat scientifique, l’Anthropocène est un sujet de société, le nom d’une conscience environnementale, qui confère une énorme responsabilité à l’humanité : trouver les outils pour relever les défis liés au mode de vie actuel. »

Philippe Chiambaretta – Architecte

Pour répondre à cette question, le premier opus de notre étude à long terme consistera à proposer un nouvel équilibre territorial, basé sur le concept d' »urbanisme distribué ».

Nos principales stratégies d’action sont :

  1. Les villes grandes et denses sont vulnérables à la coercition.
  1. Travailler sur la revitalisation des communautés rurales comme vecteur d’équilibre territorial et comme alternative au développement des métropoles et des mégalopoles.
  1. Réduire l’empreinte carbone et l’impact environnemental liés au chantier de construction, notamment en limitant la quantité de nouvelles constructions.
Project location
Localisation du projet

Ressources ré-utilisées : Armadillo box©

Ressources ré-utilisées : Canopea©
Re-use ressources : Opportunity Deconstruction Site

Re-use ressources : Opportunity Reuse Store

 

échelle du quartier

Nos principales stratégies d’action sont les suivantes :

  1. Repenser les activités historiquement présentes dans la région afin de restaurer son attractivité.
  • Repenser l’activité agricole.
  • Repenser l’activité touristique en développant un tourisme local durable.
  • Identifier et développer les industries locales de matériaux de construction.
  1. Favoriser l’installation des résidents permanents afin de devenir un territoire d’accueil pour la population qui quitte les grandes villes.
  • Développer une stratégie de mobilité vers Grenoble.
  • Travailler sur une offre de service complète, partagée entre la commune de Château Bernard et la commune de Gua.
  • Réhabiliter les infrastructures existantes sur le col de l’Arzelier, initialement développées pour les touristes saisonniers. Leur donner des caractéristiques spatiales permettant de les utiliser toute l’année.
  1. Décliner la volonté d’accroître la résilience territoriale nationale, au niveau local de notre zone d’étude.
  • Proposer une organisation communautaire, dans laquelle certains espaces seraient partagés et mutualisés, en favorisant les processus de socialisation et d’entraide.
  • Permettre la diversification des activités présentes localement, au-delà des trois grands domaines identifiés ci-dessus (agriculture, tourisme et matériaux).
  • Identifier les possibilités de fournir des biens de première nécessité à travers les circuits courts existants, les renforcer et envisager le développement de nouveaux réseaux.
Isometry of the site concept large
                     Concept d’isométrie du site large
Mobility concept
Concept de mobilité
Isometry of the site concept short
Isométrie du site concept court
Project scenario
                               Scénario du projet

 

Toute l’échelle du bâtiment

Le projet est situé sur le terrain de l’ancien hôtel « Les Deux Soeurs » et vise à être un lieu dynamique sur le col de l’Arzelier. Le projet accueille un programme mixte avec des logements ainsi que des espaces ouverts au public, et souhaite favoriser un esprit de « faire un village ». Il y a un espace de télétravail, un café associatif, des espaces pour accueillir les associations locales, une crèche associative et un atelier au sous-sol. Ces espaces de rencontre et de partage offrent la possibilité aux différents acteurs du territoire de travailler ensemble.

Nos principales actions sont : 

  1. Concevoir un projet adaptable dans le temps, dont la flexibilité permettra de modifier l’utilisation.
  • Anticiper l’évolution du bâtiment dès sa conception.
  • Construire l’extension sur un sol déjà artificialisé.
  • Construire une extension de moins de 12m d’épaisseur.
  • Eviter la mono-orientation des espaces intérieurs et faire traverser le logement pour favoriser l’apport de lumière et la ventilation naturelle.
  1. Rendre le logement plus abordable
  • Réinvestir la répartition tripartite du bâtiment en « Noyau / Peau / Coque »
  • développée par l’équipe Aura lors des précédentes éditions du Solar Decathlon Europe.
  • Réinterpréter la logique modulaire développée à la Cité Radieuse par Le Corbusier.
  • Offrir une diversité d’options de logement.
  • Développer la préfabrication hors
  • site.
    Soutenir un projet de coopérative d’habitants.

 

  • Développer la logique de mutualisation des espaces et des équipements afin d’optimiser au maximum le bâtiment.

 

 

Through dwelling : natural ventilation and light supply
Par le logement : ventilation naturelle et apport de lumière
  1. Réduire l’empreinte carbone du projet de construction afin de limiter le réchauffement climatique et ses effets.
  • Penser à des ensembles mécaniques facilement démontables et facilement transportables. Le démantèlement s’inscrit dans la logique de l’évolutivité et de la réutilisation des matériaux.
  • Mettre en œuvre un processus de réutilisation qui transforme les éléments réutilisés de déchets en matériau de construction, et qui permet également d’utiliser un matériau à très faible teneur en carbone grâce aux quelques transformations nécessaires dans un processus de réutilisation.
  • Utiliser des matériaux d’origine biologique, géosourcés et locaux.
    S’approprier les cultures constructives locales tout en préservant le savoir-faire et les entreprises de la région.
  • Limiter le nombre de m² construits et rénovés par personne, « smaller-greener ».
  • Augmenter la qualité de la construction et préserver et développer le savoir-faire local, tout en concevant des logements accessibles.

Extension on an artificial soil

                            Extension d’un sol artificiel 

CORE (écrit en bleu) : Technical part ; SKIN (écrit en jaune) : Thermal and lowtech envelope ; SHELL ((écrit en orange) : High-tech part, protective and capturing solar energy

CORE (en bleu) : Partie technique ; SKIN (en jaune) : Enveloppe thermique et low-tech ; SHELL (en orange) : Partie high-tech, protégeant et captant l’énergie solaire

Program diversity
Diversité du programme

 

  1. Œuvrer à l’appropriation du bâtiment par ses occupants, mais aussi par les habitants de la commune de Château Bernard pour favoriser un esprit de communauté à différentes échelles.
  • Créer un bâtiment utile et chaleureux pour tous les habitants du col de l’Arzelier tout en restant sûr et intime pour les résidents du projet.
  • Développer trois niveaux d’intimité – PUBLIC / COMMUN / PRIVÉ
  • Contrebalancer la vie communautaire très actuelle par des espaces privés de qualité qui servent de sanctuaires pour le développement d’une vie domestique intime.
Housing diversity
Diversité du logement

Gallerie